Brest, c’est fini pour Grougi?

Brest, c’est fini pour Grougi?

 

On semble avoir atteint le point de non-retour concernant Bruno Grougi. Ce soir sur Europe 1, Michel Guyot a fait part de son impuissance face au cas Bruno Grougi qui, semble-t-il, a tourné la page Stade Brestois.

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour Bruno Grougi. Une fois, le meilleur buteur stadiste est sur le point de prolonger, une autre fois son départ semble inéluctable.

Une seule chose est sûre, il a entre ses mains une prolongation et celle-ci ne semble pas lui convenir et n’a pas été signée. Le SM Caen, qui pourtant n’avait rien fait pour garder le joueur formé dans le Calvados il y a plusieurs saisons (il a été prêté à Cherbourg puis, après une saison quasi-blanche a été laissé libre pour Clermont), a fait du milieu brestois sa priorité.

Michel Guyot, au micro de Stéphane Besnier sur Europe 1, ne cachait pas sa déception : « Il a des sollicitations comme quelques joueurs qui ne sont pas en fin de contrat. Ils n’ont pas forcément exprimé leur envie de partir mais actuellement je parle avec Bruno Grougi, il semble qu’il veuille partir parce qu’on ne trouve pas d’accord au niveau de la rémunération, c’est son droit. » Après de telles paroles, on ne voit pas comment Bruno Grougi pourrait encore porter le maillot brestois la saison prochaine à moins d’un improbable retournement de situation.

Concernant, Paul Baysse, le président brestois a, par contre, rappelé, qu’il était intransférable. Ce qui n’est pas le cas de Nolan Roux mais là encore Michel Guyot est clair : « Si je veux le concserver une année encore, Nolan a une revalorisation salariale qui l’attend. Il a une clause de sortie mais j’ai bon espoir. » Un président stadiste qui, malicieux, glisse en conclusion « à Brest, on n’est pas des bergers, on ne va pas faire une équipe de chèvres. » On l’espère !

Vous pourriez aussi aimer