Nolan Roux quitte le Stade Brestois

C’est presque la fin d’une époque au Stade Brestois. Nolan Roux quitte Brest et va s’engager à Lille pour quatre ans et demi. Le club brestois s’apprête à faire un très gros mercato en retour.

La rapide annonce de la tenue d’une conférence de presse en fin d’après-midi aujourd’hui ne laissait que peu de doutes. Il allait se passer quelque chose de marquant ce soir à Brest. Lorsque Nolan Roux est arrivé sur les lieux. Il n’y a pas eu besoin de longs discours, son départ était entériné.
Pourtant, cet après-midi, au Center Foot, les joueurs se sont entraînés comme à leur habitude, avec un Nolan Roux (et Francisco Calvo à l’essai), toujours aussi discret sur son avenir mais résolument de bonne humeur. La nouvelle de la soirée a donc fait l’effet d’un uppercut.
Michel Guyot et Michel Seydoux (le président lillois) se seraient entendus dimanche sur le montant de la transaction. Ce sont les fameux 8 millions qui seront déboursés par les Lillois même si la clause d’hiver n’était pas valable selon les déclarations du président brestois quelques jours plus tôt. Comme l’ont convenu Gervais Martel et Michel Guyot, la moitié reviendra au RC Lens.

120117_roux_2Nolan Roux quittera Brest vendredi pour rejoindre le LOSC pour 4 ans et demi (JM Louarn)

Cependant, on ne pourra s’enlever de l’esprit une fin d’histoire décevante. Après son départ avorté à Schalke 04 cet été, l’attaquant breton a traîné comme un boulet cette affaire pendant plusieurs semaines. Après avoir été transparent, la malchance s’en est mêlée, empêchant l’ancien lensois d’atteindre un total de buts plus en adéquation avec ses qualités.
Alors qu’il semblait totalement relancé fin 2011 après son doublé contre Saint-Etienne et son but contre Rennes, le doute n’a cessé de s’amplifier début 2012. Une ancienne blessure de décembre qui l’empêche d’être aligné en amical contre Guingamp dans le but de bien figurer pour l’entrée en lice du club en Coupe de France à Niort où, finalement, il n’avait pas été titularisé. Et, pour finir, une prestation plus que discrète contre Nice qui le fit sortir à l’heure de jeu n’ont fait qu’attiser les rumeurs de départ de l’artisan majeur de la montée brestoise en L1.

Quatre recrues attendues à Brest

Tout ça ne ressemblait pas au vrai Nolan Roux, on espère de tout cœur que les Lillois découvriront le vrai : buteur généreux et culotté. Débarrassé de toutes ces tractations et approches, il pourra apporter aux Dogues son punch, c’est tout le mal qu’on peut lui souhaiter, pour Brest, c’est un fameux chantier qui s’annonce. Il devrait débuter jeudi par l’une des quatre arrivées prévues à Brest cet hiver dont deux autres pourraient intervenir très rapidement.

Vous pourriez aussi aimer