Foot 29
Là où commence le football

Carteron à Brest, une mauvaise idée?

Depuis plusieurs jours, le nom de Carteron est annoncé avec insistance pour entraîner le Stade Brestois. le portrait que dépeint de lui le France Football du jour devrait refroidir les ardeurs brestoises.

120529 carteronEn course pour prendre la tête de l’équipe brestoise, Carteron laissera un souvenir étrange à Dijon (JM Louarn)

On savait l’équipe de Dijon en totale perdition durant les derniers matchs avec un entraîneur qui ne maitrisait ni les événements ni ses joueurs mais les deux pages qui lui sont consacrées dans France Football aujourd’hui ont de quoi donner la frousse au plus optimiste des supporters brestois puisque le technicien est annoncé à Brest. Au début, on pensait que deux camps s’affrontaient quand Gnecchi et Carteron se parlaient par médias interposés. Finalement, alors que le président avait rendu les armes et son poste et qu’on pensait le technicien renforcé, c’estl’inverse qui s’est produit et la première mesure du nouveau président Olivier Delcourt a été de trouver un terrain d’entente avec Carteron pour qu’il parte du DFCO.

On se souvient qu’avant Dijon-Montpellier (26e journée) le grand public a pris connaissance du climat qu’il régnait à Dijon avec un Carteron qui évoquait une “machination” des “pourritures du football”. En cause son duo formé avec le fasciathérapeute Stéphane Renaud (au club bourguignon depuis 2010) qui ne s’occupait pas que du visage des joueurs mais aussi de leurs futures destinations comme l’indique France Football : il s’était dit capable de “trouver un club anglais à Benjamin Corgnet'” par exemple. Visiblement, ces méthodes ne plaisaient guère aux agents. Toujous selon le bi-hebdomadaire : Carteron et Renaud détiennent deux sociétés qui “feraient le nid de la suspicion” malgré les paroles rassurantes de l’ancien entraîneur de Cannes sur ces dernières.

Quand on se souvient des difficultés traversées par le Stade Brestois cette saison on peut penser qu’il serait sans doute plus opportun de s’orienter vers un entraîneur plus “apaisé”.

Vous pourriez aussi aimer