Foot 29
Là où commence le football

[Réactions + photos] Bruno Grougi : “Je réclame un peu de temps”

Les Brestois ont à nouveau manqué leur rendez-vous en Coupe de la Ligue. Malgré la lourdeur du score (1-4) face à Auxerre, on a pu remarquer de bonnes choses dans la construction mais il va falloir rapidement serrer les boulons derrière comme l’expriment Bruno Grougi et Johann Ramaré.

brest_auxerre_cdl_6
Ramaré espère une réaction rapidement

Johann Ramaré (joueur de Brest) : « Ca fait déjà deux fois qu’on dit qu’on fait des bons matchs dans le contenu mais ça ne porte pas au niveau du score. On se doit de marquer, c’est une première chose mais on ne doit pas aussi prendre aussi facilement des buts. Il faut être plus solide, ce n’est pas normal. Ca doit nous mettre en alerte pour lundi prochain. On doit régler très vite ces détails qui nous coûtent des buts et nous coûtent une qualification. On manque d’efficacité devant et derrière, c’est lié. »

brest_auxerre_cdl_14
Hartock a souvent été abandonné par sa défense

Joan Hartock (gardien de Brest) : « C’est un match difficile, c’est vrai que je n’ai pas eu beaucoup de ballons en première mi-temps. Devant, ils avaient plus d’occasions, donc, c’était tout bénef pour nous. Après, on a péché en deuxième mi-temps, on a perdu beaucoup d’énergie, on est revenu au score. On était relativement en place mais il y a plein de petites erreurs. Les attaquants ont fait le taff devant, le gardien d’Auxerre a fait le sien. C’est la coupe, maintenant, il faut repartir de l’avant.»

Grougi, un peu surpris, ne parvient pas à reprendre le centre de Dernis
Grougi, un peu surpris, ne parvient pas à reprendre le centre de Dernis

Bruno Grougi (joueur de Brest) : « Quand on voit le résultat, c’est sur que c’est compliqué d’autant plus qu’il n’y a rien à dire si l’on mène à la mi-temps. On a des occasions en première mi-temps, celles à John, les miennes, on doit les mettre au fond. Sur le centre où je suis seul devant le but, je perds la balle de vue pendant un quart de seconde, Jon passe devant, et je suis un peu surpris ce qui me fait précipiter mon geste. Je n’ai pas d’excuse là-dessus. Toutefois, je n’ai pas envie de tout jeter par terre car il y a eu du bon. Je réclame un peu de temps pour gommer ces petites erreurs. »

Vous pourriez aussi aimer