Les supporters brestois attendent des excuses d’Yvon Kermarec avant une « union sacrée »

supporters

Est-ce le début d’une réconciliation? Ça y ressemble en tout cas. Hier, Yvon Kermarec s’est rendu au Penalty Bar pour renouveler ses excuses au bar historique des supporters et une petite centaine de membres des groupes de supporters s’est réunie en soirée pour rédiger un communiqué pour « mettre un terme aux différends ». Le dialogue a repris entre dirigeants et supporters.

Hier après-midi le président du Stade Brestois a fait un pas vers les supporters. Il a rendu visite au Penalty alors qu’il avait déjà appelé le patron Philippe Bleunven avant le match contre le PSG pour s’excuser des propos parus l’Equipe le matin-même (« Je voudrais avoir des supporters comme en Angleterre, où on soutient le club quand ça va mal. Là, il s’agit dune frange de supporters qui dépensent plus au Penalty Bar que le coût de la place et viennent polluer léquipe.' »).

Philippe Bleunven et Yvon Kermarec au Penalty hier (photo page facebook Le Penalty)
Philippe Bleunven et Yvon Kermarec au Penalty hier (photo page facebook Le Penalty)

Les deux hommes ont échangé cordialement, le président brestois a offert sa tournée. Yvon Kermarec pourrait même repasser lundi soir avant le match crucial pour le maintien face à Lens.

Hier après-midi, à l’initiative du président du club brestois, une réunion s’est déroulée avec les responsables des groupes de supporters brestois. Une amorce de dialogue bien perçue par les intéressés qui avaient déjà prévu de se réunir hier soir à la Petite Taverne (l’autre bar situé aussi route de Quimper). Il en sort un communiqué qui laisse penser que la sortie de crise semble proche. Voici son intégralité :

L’intégralité du communiqué des associations de supporters brestois

« Après de nombreuses semaines de coups durs, voir d’humiliations, les trois groupes principaux de supporters se sont réunis hier soir afin de faire le point sur la cassure qui existe aujourd’hui entre le public brestois et les joueurs et dirigeants du club.

Il est à souligner toutefois que le président du Stade Brestois 29 avait auparavant pris l’initiative de réunir les responsables de toutes les associations de supporters, dans le but de mettre un terme aux différends qui nous occupent depuis déjà trop longtemps. Sans ignorer les points de vue qui nous opposent, ce geste a été considéré comme un premier pas pour le rétablissement de relations sérieuses entre les supporters et le club.

Toutefois, les propos tenus par Y. Kermarec ces derniers jours dans différents médias n’ont pas du tout été appréciés par l’ensemble des tribunes brestoises, et il nous semblait important d’expliquer la colère qui traverse l’ensemble du stade Francis Le Blé. En effet, nous avons tous subi avec impuissance à une chute vertigineuse de notre club, tant sur le terrain de jeu que dans les coulisses. Alors que le changement de direction nous avait fait espérer le rétablissement de certaines valeurs qui font la force du SB29, nous constatons toujours que celles-ci se dégradent encore, malgré un soutien indéfectible de l’ensemble des supporters.

Nous n’ignorons rien des difficultés actuelles du club sur le plan financier, mais celles-ci ne doivent pas être le prétexte pour considérer le fidèle abonné comme une vache à lait. Le fiasco de l’affluence du match face au PSG (ainsi que de son ambiance….) a pu démontrer qu’on obtient pas la fidélité d’un public par un simple vœu pieux. Si le public brestois jouit d’une bonne réputation dans les médias spécialisés, c’est avant tout pour une authenticité que bon nombre de clubs français à taille équivalente ne possèdent pas.
Nous ne cachons pas certains de nos excès, mais ceux-ci demeurent bien infimes au vu de ce que chacun d’entre-nous est capable de dépenser pour cette passion qui nous unis. Il faut d’ailleurs rappeler que le Stade Brestois 29 a largement profité de l’engouement de ses supporters lorsqu’il avait retrouvé l’élite du football national.

Il apparaît donc comme primordial qu’Yvon Kermarec présente des excuses à l’ensemble du public brestois pour ses propos malheureux. Ceci n’est pas un caprice, ni une vengeance malsaine. Le président actuel n’est d’ailleurs pas le premier dirigeant à se retrouver face à une colère des tribunes populaires. Mais s’il tient à retrouver cette « union sacrée », il faut qu’il comprenne que sa communication n’a pas été à la hauteur de la passion du public ty’zef, aujourd’hui profondément dégoûté.

Les membres des associations de supporters sont prêts à retrouver leur ferveur à cette seule condition.

Une reprise des activités du kop ne signifie pas pour autant une adhésion complète au jeu actuel de notre équipe. Nous ne pouvons pas croire que « la pression à domicile » soit une excuse aux piètres prestations auxquelles nous assistons depuis déjà plus d’un an. L’état d’esprit et le comportement de certains joueurs sont clairement mis en doute pour bon nombre d’entre-nous ; ils doivent comprendre qu’ils ne retrouveront la confiance de l’ensemble du public uniquement s’ils s’en donnent les moyens. Si certains parmi eux pensent que nous en demandons trop, alors ils n’auront rien compris de l’importance du lien qui subsiste entre le SB29 et ses supporters.

Les trois associations de supporters se concerteront à nouveau après le déplacement à Dijon (31/01), et espèrent que leur passion ne soit plus autant maltraitée que lors de cette sinistre année 2013.
Allez Brest !

Au nom du public brestois,
Ultras Brestois 90, Celtic Ultras et Hermine 29

Vous pourriez aussi aimer

  • ziegler

    Il a salit et insulté les gars par voie de presse…..qu’il le fasse de même pour s’excuser.Publiquement….