Les Brestois ont été héroïques contre Monaco mais sont éliminés

brest_monaco_49

Brest a fait un superbe match mais doit s’incliner contre des Monégasques qui n’ont jamais baissé les bras. A égalité au bout du temps réglementaire (2-2), Brest et Monaco se sont départagés lors de la séance de tirs au but (3-4). Un épilogue douloureux pour les joueurs de Nicolas Mariller qui ont été largement à la hauteur de l’événement.

brest_monaco_10

Dans, ce match, même la séance de tirs au but a été remplie de suspense car, après, le raté Le Houerou, la star de l’effectif  monégasque Martial a manqué le sien lors du 4eme tir mais malheureusement, Quellec n’a pas trouvé les filets derrière. Un épilogue trop cruel pour un match de haute-volée.

brest_monaco_11

brest_monaco_12
Dans cette fête populaire autour de 2200 spectateurs, ce sont les Monégasques qui se montrent plus à l’aise face à des Bretons crispés par l’ampleur de l’événement. Après avoir capté une frappe de Martial (12e), Larsonneur voit Cissako ouvrir la marque après un service précis de Tormin (14e). Tormin qui passe tout près du doublé alors qu’il avait été oublié par la défense (16e).

but_magnon

brest_monaco_17

Ce quart d’heure difficile est rapidement oublié quand Pierre Magnon surprend tout le monde en décochant un missile des 35M qui lobbe Gotte (21e). Quel coup de fusil !

brest_monaco_35
Alors que Monaco souffre mais continue à se montrer dangereux par Martial qui slalome dans la défense finistérienne mais ne passe pas Larsonneur (36e), Brest joue enfin son match avec une belle frappe de Lidouren (23e) et un numéro de soliste de Jourdan stoppé au dernier moment (35e). Ça chauffe très sérieusement sur le but de l’ASM quand Nkololo décoche un coup-franc sur la transversale (40e) d’un Gotte qui, après, s’impose face à Le Houerou (44e).

brest_monaco_23
Les équipes sont plus discrètes après le repos, et, on peut croire au tournant du match quand Lidouren perd un ballon au milieu de terrain et va déséquilibrer Martial qui allait pénétrer dans la surface. L’arbitre l’expulse (66e) mais heureusement Larsonneur brille pour empêcher Martial (67e) puis Tormin (69e) de marquer sur coup-franc.

brest_monaco_24

brest_monaco_27

Brest ne fait pas que défendre : un coup-franc de Magnon est repoussé maladroitement par Gotte qui voit Le Normand se précipiter pour pousser la balle au fond des filets (74e).

brest_monaco_30

brest_monaco_34

L’histoire est belle surtout que Larsonneur joue toujours aux acrobates en repoussant un centre-tir de Benedine (85e). Malheureusement, Martial se transforme encore en anguille dans la défense bretonne pour offrir l’égalisation sur un plateau princier à Bahamboula qui offre la séance de tirs au but à ses coéquipiers (87e) avec la triste conclusion qu’on connaît mais Brest a été royal.

brest_monaco_39

brest_monaco_40

brest_monaco_41

brest_monaco_44

brest_monaco_45

 

2200 spectateurs
Arbitre : Thomas Grosbois
Buts :
Magnon (21e) et Le Normand (74e) pour Brest
Cissako (14e) et Bahamboula (87e) pour Monaco
Avertissements :
Boucherie (75e) pour Brest
Amoros (77e) pour Monaco
Expulsion :
Lidouren (66e) pour Brest
Brest : Larsonneur – Trellu, Le Normand (cap), Graciet, Boucherie – Jourdan, Adama, Nkololo (Jacob 70e), Jourdan (Pellen 85e) – Lidouren (Quellec 83e), Le Houerou. Entr : N.Mariller
Monaco : Gotte – Cissako (cap), Diallo (N’Doram 37e), Diarra, Merzouk (Benedine 81e) – Cherif, Amoros, Mexique, Tormin (Arcas 86e) – Bahamboula, A.Martial. Entr : M.Dos Dos Santos
Tirs au but :
Brest : réussis : Trellu, Boucherie et Le Normand. Manqués : Le Houerou et Quellec
Monaco : réussis : Cissako, Cherif, Bahamboula et Arcas. Manqué : A.Martial

Vous pourriez aussi aimer