Une écharpe relance le conflit entre Brest et Guingamp

Quiconque se rend à Francis Le Blé ou à Roudourou sait bien qu’en tendant l’oreille, il entendra forcément des chants fleuris à l’encontre du voisin. Les relations sont ainsi entre les deux clubs depuis les années 90, époque du foudroiement du Brest Armorique. Des banderoles, des tags, des insultes ont toujours eu cours, même à distance. La dernière écharpe concoctée par les Ultras Brestois est à l’origine d’un nouvel épisode des aventures entre les deux clubs. Le club de supporters a voulu réagir via un communiqué dont voici l’intégralité.

LETTRE OUVERTE AUX PLEUREUSES

Ces derniers jours, la rivalité qui nous oppose aux supporters guingampais a refait parler d’elle. Le parcours du Stade Brestois en Coupe de France nous a laissé croire que l’on retrouverait sur notre route le club de Noël Le Graët. Hélas pour nous, nos favoris n’ont pas réussi à offrir ce duel et nous devons subir les moqueries et autres chambrées trégorroises. C’est le jeu ; nous en ferions autant si le scénario nous avait été favorable.

Bien entendu, cette rivalité a refait parler d’elle aussi sur quelques médias et réseaux sociaux. Notamment une écharpe produite par nos soins, avec un message explicitement ordurier. Nous n’avons jamais caché notre style provocateur, tant pour soutenir notre équipe favorite que pour se moquer des autres. Cela fait 25 ans que notre groupe existe et suit le Stade Brestois partout, et nous ne changerons pas notre style pour les esprits chagrins qui ne sont même pas fichus de mettre les pieds jusqu’à Francis Le Blé (sauf quand c’est le PSG qui joue…. sûrement la fierté bretonne….).

Mais voilà que cette histoire a pris une tournure extraordinaire à peine trois heures avant le match Brest-Châteauroux. Convoqués en urgence par Yvon Kermarec, ce dernier nous a informé que le président de l’EAG et accessoirement gendre de Noël Le Graët, Bertrand Desplat, menaçait de porter plainte pour « propos discriminatoires » ! Le président brestois s’est dans un premier temps cru bon de soutenir cette action en appliquant une saisie des écharpes à l’entrée du stade ! Après les supporters IDS, voilà l’écharpe IDS ! Ce qui nous attriste, c’est de constater que le président Kermarec qui a fait preuve jusque là d’efforts considérables pour nos adhérents et sympathisants depuis l’imbroglio « Brest-PSG », s’est fait naïvement mener par un homologue dans le simple but de conserver des bonnes relations de dirigeants. La réunion houleuse lui aura permis de constater toutefois que les « excès » des tribunes populaires sont bien plus complexes qu’une simple histoire de « gentils supporters contre les méchants mangeurs d’enfants. »

Car pour répondre à celui qui croit nous imposer le silence depuis son annexe de la FFF, que devons-nous dire quand son formidable meilleur public de France entame un chant aux propos clairement insultants à l’encontre des supporters brestois ? Et que dit-il lorsque son kop familial s’en est pris à Nolan Roux dernièrement ? Rien, parce qu’ils sont certainement les plus fair-play, les plus sympas, et autres congratulations que les adeptes de la RN12 ont l’habitude de débecter pour s’auto-congratuler…. Nous ça ne nous fait rien, car pour qu’une rivalité existe et subsiste, il faut être deux.

Toujours est-il que ça nous fait rire qu’une masse de pleureuses sur les réseaux sociaux puisse lui faire croire que nous céderons à son chantage. Cette écharpe, nous la ressortirons un jour spécialement pour lui. Nos propos teintés d’humour noir ne devraient pas le choquer. Sinon pourquoi avoir défendu la liberté d’expression au mois de janvier s’il ne cautionne pas ce genre de propos, certes volontairement provocateurs ?…

Ultras Brestois 90

Vous pourriez aussi aimer