Foot 29
Là où commence le football

La victoire du courage pour Brest

Les Brestois ont fait preuve de courage et d’une grande solidarité pour battre Sochaux. Alors que le match était d’un excellent niveau ponctué du premier but brestois d’Autret, l’arbitre a injustement exclu Sissoko et a fait vriller la soirée, qui, finalement, heureusement, se termine bien pour Brest.

De ce match, on retiendra beaucoup de choses. On a encore eu la confirmation du niveau dramatique de l’arbitrage professionnel français mais il y a eu de bonnes nouvelles quand même car, le SB29 a sans doute signé un succès fondateur contre une belle équipe de Sochaux qui a aussi perdu son foot aussi après l’expulsion injuste de Sissoko.

L’autre information c’est que Larsonneur grandit de plus en plus dans les buts finistériens. Hier, il a été infranchissable contre  Bérenguer (8e), Touzghar (15e) voire Martin (16e) dans le début de match, Auparavant, au rayon des bonnes nouvelles, Brest a ouvert la marque sur un splendide coup-franc par Mathias Autret (3e), une réalisation qui va certainement faire énormément de bien au Finistérien.

Cependant, Larsonneur n’est pas le seul portier à s’illustrer : Prévot, ne laisse pas sa part au chien et s’envole sur des essais de Diallo et Autret (19e).

Et puis,  après ce beau football,  débute le show Gaillouste. Il débute en n’accordant pas un penalty à Faussurier, pourtant déséquilibré dans la surface par Bergdich et, alors, que son assistant indiquait un corner pour les Brestois, il donne 6M à Sochaux (21e).

Deux minutes, après, c’est le clou du spectacle : il exclut Sissoko  après un choc avec Ogier. Le problème, c’est qu’Ogier a effectivement mal car il se tord la cheville de son pied d’appui, alors, que de l’autre pied, il contestait le ballon avec Sissoko (23e). Encore une fois le milieu brestois paye son physique mais les arbitres devraient analyser les situations au lieu de systématiquement sanctionner le plus costaud dans les duels.

Derrière, la colère des Brestois poussés par un public tout aussi courroucé rend l’atmosphère électrique et l’arbitre perd pied. Il a beau demander de l’aide à Jean-Marc Furlan pour ne pas perdre le contrôle de la rencontre, il a déjà tout perdu.

L’intervention virile de Faussurier sur Teikeu (25e) permet de faire grimper la température d’un match dans lequel l’arbitre ne sait même plus distinguer un corner d’un 6M. Heureusement, Larsonneur reste dans son match, il dégoute Kalulu, venu deux fois au duel, et à chaque fois renvoyé à ses études (10e et 41e).

Après le repos, Sochaux fait rentrer des offensifs supplémentaires et Brest est contraint de défendre mais, paradoxalement, les Doubistes deviennent quasi-inoffensifs.

Le portier breton doit bien repousser des escarmouches de Bérenguer (62e) et Touzghar (63e) mais la plus belle occasion est pour Brest avec un contre superbement mené par Butin et bien conclu par Mayi mais là, encore, Prévot réussit une parade de grande classe (90e).

Héroïques, les Finistériens, bien regroupés autour d’un Weber aussi impérial que Larsonneur, n’ont jamais laissé les Sochaliens revenir dans ce match malgré l’injuste exclusion de Sissoko. Cette victoire a de bonnes chances de marquer positivement le groupe pour le reste de la saison. Souffrir et gagner ensemble, c’est certainement un acte fondateur pour une équipe qui se cherchait encore avant ce match.

BREST 1-0 SOCHAUX
Mi-temps : 1-0. 6432 spectateurs. Arbitre : Pierre Gaillouste
Buts. – Brest : Autret (3e)
Avertissements.
-Brest : Faussurier (25e), Larsonneur (68e) -Sochaux : Berenguer (31e), Ogier (77e)
Exclusion :
-Brest : I.Sissoko (24e)
BREST : Larsonneur – Belaud (cap), Castelletto, C, Weber, Kiki (Mayi 71e) – Autret (Coeff 46e), I.Sissoko, Pi, Faussurier – G.Charbonnier (Butin 60e), H.Diallo. Entraîneur : Jean-Marc Furlan.
SOCHAUX : Prévot – M.Alphonse, Ogier, Teikeu, Bergdich – E.H.Ba (Andriatsima 64e), Tardieu (cap), Berenguer – Kalulu (T.Robinet 84e), Touzghar (Y.Méité 64e), F.Martin.Entraîneur : Peter Zeidler.

Vous pourriez aussi aimer