La bulle contre l’ACA, un petit point contre le Gazélec. Brest a joué deux de ses trois matchs en une semaine pour démarrer 2018 et le bilan n’est pas reluisant face aux deux équipes ajacciennes. Il va falloir battre Lens vendredi à Le Blé pour sortir honorablement de cette difficile semaine de reprise.

En janvier, souvent, tout se complique à Brest. La faute à la Coupe de France d’habitude, cette fois, le SB29 avait pris les devants en se faisant sortir face au voisin concarnois au début du mois de décembre. Cependant, plusieurs grains de sable viennent enrayer la machine bretonne qui restait pourtant sur 4 victoires consécutives.

La première difficulté a sans doute été posée par Jean-Marc Furlan lui même en se privant du duo prometteur formé par Butin et Charbonnier avec ce 4-3-3 qui n’a que rarement été positif pour les Finistériens. Brest s’est réveillé vendredi contre l’AC Ajaccio que lors de l’entrée des deux joueurs mais c’était trop tard pour rattraper les trois buts de retard.

En début de semaine, Ibrahima Sissoko s’est fracturé le métatarse, une indisponibilité de deux mois qui  chamboule le milieu stadiste dont il était devenu un titulaire. Un très gros coup dur qui s’ajoute à la difficulté des conditions d’entraînement, il manque au moins un terrain aux Brestois pour s’entraîner correctement à Kerlaurent et le terrain hybride promis n’est jamais arrivé. Le coach brestois évoque clairement les difficultés pour travailler et pour mettre en place la nouvelle défense déployée hier sur le terrain du Gazélec.

Jean-Marc Furlan a fait six changements dans le onze qui s’est, encore, présenté en 4-3-3 et a subi durant de longues minutes. Larsonneur a multiplié les miracles mais s’est incliné sur un penalty d’Ibrahima Touré (39e). Heureusement, à la réception d’une nouvelle passe décisive de Faussurier, Berthomier a arraché le nul (1-1, 59e) mais c’est une prestation petits bras qu’a livré le SB29 en faisant beaucoup tourner.

Désormais, la victoire est indispensable contre le RC Lens vendredi à Le Blé car derrière, ça pousse avec Châteauroux et Clermont qui ont signé des succès retentissants hier. Un succès donnerait un bilan correct pour cette semaine de trois matchs mais les Lensois ne sont plus les mêmes adversaires que lors du match aller qui avait enfin lancé la saison bretonne (2-4). Pourtant Brest ne peut plus se permettre de laisser filer autant de points à domicile.