0-0 comme le thermomètre

Brest n’a pas réussi à faire tomber Reims et c’est finalement un nul assez logique qui sanctionne ce match disputé sous des averses de neige qu’on a peu l’habitude de voir à la pointe Finistère.

C’est juste avant la grosse averse de neige que Brest a eu très chaud dans ce match.C’est d’abord Ngamukol qui décoche une frappe qui fait résonner le poteau droit de Larsonneur, qui était resté prostré (17e). Le portier brestois sera dans la même situation deux minutes après quand Martin, seul aux 18 mètres expédie une frappe sur la barre avant de rebondir devant la ligne, Le Conquétois ne reste pas longtemps inactif car il se jette devant Ngamukol pour l’empêcher de conclure (19e).

Auparavant, c’est le Stade Brestois qui avait frappé le premier avec un joli mouvement de Butin, Faussurier et Charbonnier (7e) mais l’occasion la plus franche était apportée par Belaud d’une frappe pure que Carasso captait en deux temps (14e).

Le SB29 n’a pas cédé à la pression rémoise, et l’inverse est vrai aussi avec un tir de Pï trop croisé (65′) et, auparavant, une tête de Butin pas assez smashée (48e).

Peu après son entrée en jeu, Habib Diallo aurait pu forcer la décision sur une superbe extension mais le cadre se dérobe d’un rien (73e).

En fin de match, un coup de tête malvenu de Castelletto sur Oudin (qui tombe avec un décalage assez comique) aurait du valoir un carton rouge au défenseur breton (90+3) mais comme l’arbitre ne l’avait pas sorti non-plus pour une main volontaire de Carasso hors de sa surface, là, encore, le nul est logique même si le leader a été injustement privé d’un but valable car Chavarria n’était pas hors-jeu (45e).

Brest a été à la hauteur de l’événement mais n’a toujours pas gagné en 2018 malgré ses efforts dans la construction. De son côté, Reims, sans proposer un jeu génial, continue à engranger.

 


BREST 0-0 REIMS
Mi-temps : 0-0 . 7221 spectateurs. Arbitre : Frank Schneider
Avertissements.
-Brest : Pi (69e), Castelletto (90+3) -Reims : Oudin (90+3)
BREST : Larsonneur – Belaud, Castelletto, C, Weber, Q.Bernard – Grougi (cap), Pi – Faussurier, Charbonnier (H.Diallo 68e), Autret (Gastien 90e) – Butin (Pintor 83e). Entraîneur : Jean-Marc Furlan.
REIMS : J.Carasso – Métanire, Jeanvier, Abdelhamid, Bouhours (Disasi 46e) – Chavarria, Da Cruz (cap), M.Martin (Ndom 75e), Chavalerin – Siebatcheu, Ngamukol (Oudin 82e). Entraîneur : David Guion.

Vous pourriez aussi aimer