Le Stade Brestois dévoile son projet de nouveau stade

L’attente était grande. François Yvinec, à la fin des années 70 réclamait déjà “un stade adapté au monde professionnel” il aura donc fallu attendre 2018 pour voir enfin le Stade Brestois présenter le projet d’une enceinte digne de ce nom. Ce vendredi midi, Denis Le Saint, en compagnie de François Cuillandre (Président de Brest Métropole Océane) et Fabrice Jacob (Maire de Guipavas), a présenté le nouveau stade qui contiendra jusqu’à 15 000 places avec un coût avoisinant les 80 millions d’euros.

C’est sur un terrain de 13 hectares au Froutven (face à Ikéa) que devrait prendre place le futur stade du Stade Brestois. L’enceinte sera dotée de 13 000 places (évolutif à 15 0000) car le  Stade Brestois avait “une affluence moyenne de 10 000 spectateurs en d1″( la moyenne était de 12 962 places lors de la dernière accession). “On ne fait pas un stade pour des personnes qui viennent une fois par an, on veut un stade qui nous ressemble, qui soit un chaudron. On veut un stade moderne, très connecté. Et ce ne sera pas qu’un stade mais un lieu de vie.”

Effectivement, il y aura une structure hôtelière (24 appartements-hôtels donnant sur le stade se transformant en loges pour chaque rencontre du SB29) mais il y aura aussi un parc de loisirs, des cafés et des restaurants.

La livraison est espérée fin 2021 – début 2022. Il faudrait pour cela démarrer le chantier en 2019. Le projet est bâti sur fonds privés : BMO vend le terrain à une société qui devient de fait le propriétaire du nouveau stade dont le SB29 deviendra locataire “privilégié”. Le projet sera ainsi présenté aux partenaires qui voudront rejoindre l’aventure.

C’est donc une vrai révolution pour le Stade Brestois, si on peut regretter la petitesse de la jauge pour une Métropole quand les voisins immédiats des villes bretonnes, plus modestes, présentent des enceintes plus grandes (16 000 places pour Lorient et 18 000 pour Guingamp) mais c’est enfin un pas en avant dans ce dossier qui était devenu le serpent de mer au club.

Désormais,le Stade Brestois avance et c’est tout le mérite de la nouvelle direction d’avoir réussi à lancer ce projet qui marquera un (grand) virage dans l’histoire du foot brestois qui ne pouvait plus se jouer à Francis Le Blé.

Vous pourriez aussi aimer