De la tête et des épaules ! Le Stade Brestois a submergé le FC Lorient en terme d’envie et de jeu dans ce derby de Ligue 2 important pour la course à l’accession à la Ligue 1.

Non, ce week-end n’est pas maudit pour le Stade Brestois ! Après les défaites de l’équipe réserve, des féminines en Coupe de France et la très cruelle élimination et demi-finale de Gambardella, le SB29 a terminé ce lundi avec une explosion de joie.

Pourtant, la mission n’était pas aisée face au voisin Lorientais qui avait construit un écart de cinq unités au classement, le tout dans un stade sans les groupe de supporters brestois, toujours en grève.

Pourtant, tout débute avec un gros coup dur : Belaud reçoit un coup de Wissa et un des doigts de l’attaquant lorientais termine dans l’œil du Finistérien, la cornée étant touchée, il a du céder sa place à Berthomier (10′). Les Ti Zefs ne se laissent pas abattre et Diallo crée la première situation chaude en décochant une belle frappe sur le sommet de la transversale de Petkovic (15′).

Ce n’est que partie remise, Autret s’arrache face à Rose et transmet astucieusement en direction de Charbonnier qui réussit son piqué par-dessus le portier lorientais pour ouvrir la marque (25′).
Les Merlus perdent les pédales dans ce derby : Wissa, déjà averti, passe tout près du rouge après un contact violent sur Bernard, deux minutes après, il va à la faute avec un duel sur Faussurier, il doit quitter ses partenaires (39′).

Pas de baisse de régime au retour des vestiaires, Berthomier lance Charbonnier mais le poteau prive le Brestois du doublé (47′).

Même pas le temps d’être déçu que Lemoine sert involontairement Berthomier plein axe qui réussit une frappe instantanée qui ne laisse aucune chance à Petkovic (48′).

Brest ne baisse pas la garde et sur quelques bons coups Autret et Berthomier et même Gastien, d’une talonnade, auraient pu donner encore plus d’ampleur au score mais il n’y a que deux buts d’avance.

Finalement, rentré une dizaine de minutes plus tôt et complètement transparent, Cabot se jette d’une manière inconsidérée en taclant Castelletto et est logiquement exclu (79′).

A 9 contre 11, le Stade Brestois ne peut plus être rejoint et c’est Butin qui clôt définitivement la marque en s’offrant, au passage, le 1000ème but de l’histoire du Stade Brestois en Ligue 2. Une soirée qui aurait pu être splendide si la communion avec les groupes de supporters avait eu lieu. Espérons que la raison revienne et que tout le monde se mette à la hauteur de la prestation fournie sur le terrain ce soir. Les joueurs et leur coach ont montré la voie : les play-off sont jouables !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

BREST 3-0 LORIENT
Mi-temps : 1-0. 11049 spectateurs. Arbitre : Amaury Delerue
Buts. – Brest : Charbonnier (25e), Berthomier (48e), Butin (87e)
Avertissements.
-Brest : Charbonnier (33′), Weber (78e), Butin (87e) -Lorient :Wissa (5e, 39e), S.Moreira (88e)
Exclusions :
-Lorient : Wissa (39e), Cabot (79e)
BREST : Larsonneur – Belaud (cap) (Berthomier 10′), Castelletto, Weber, Q.Bernard – I.Sissoko, Pi – Faussurier, Autret (Gastien 74e), H.Diallo – G.Charbonnier (Butin 65e). Entraîneur : Jean-Marc Furlan.
LORIENT : Petkovic – Rose, S.Moreira, Conte, Le Goff – Gendouzi, Wadja (Bouanga 46e), Lemoine – S.Marveaux (cap) (Cabot 62e), P.Y.Hamel (Claude-Maurice 70e), Wissa. Entraîneur : Mickaël Landreau.