Plouzané n’a pas fait dans le détail face à une formation de Langueux très amoindrie. La route vers le N3 se dégage.

Plouzané n’a pas eu à sortir le grand jeu pour venir à bout de Langueux qui s’était volontairement affaibli pour renforcer sa réserve. Il n’y a pas eu photo comme le concédait Gérald Ropers, le coach langueusien, à l’issue des débats : « On fait avec les moyens du bord en ce moment. L’objectif du club, c’est de faire monter la B. Plouzané est au-dessus, il n’y a rien à dire. On va finir la saison tranquillement. » Les buts ont mis un peu de temps à arriver mais après la tête de Prouff sur un corner d’Uguen (36), il ne faut que quatre minutes au passeur pour se muer en buteur en allumant Hinault au 6M (38’). La défense plouzanénne, elle, n’est pas très attentive, au contraire d’Allée qui s’infiltre pour récupérer un ballon et fixer Berregard (44’).


Après le repos, la machine plouzanéenne est en vitesse de croisière. Sur un corner, Tannou coupe bien la trajectoire (68’), et, quatre minutes après, Florian Le Luron obtient un penalty que Soilihi transforme tranquillement (72’). Le dernier mot revient à Pelleau qui offre un large succès aux joueurs d’un Gilles Boulouard qui savoure sans fanfaronner : « Il y a eu des buts même si ça a mis pas mal de temps à se dessiner. Ce qui m’agace, en tant que défenseur, c’est ce but encaissé. Quand on ne court plus, on se prend un but. Je suis content d’avoir gagné à domicile avec des jeunes joueurs qui entrent dans l’équipe. »


Environ 180 spectateurs
Arbitre : Nicolas Jacq
Buts :
Prouff (36’), Uguen (38’), Tannou (68’), Soilihi (72’ sp), Pelleau (82’) pour Plouzané
Allée (44’) pour Langueux
Avertissement :
Dinamukueano (44’) pour Langueux