Les Milizacois et les Cléderois ont joué un match débridé mais personne ne sort vainqueur entre ces deux formations qui n’avaient plus rien à craindre ni à espérer dans ce championnat.

Les Milizacois partent fort dans cette rencontre avec une ouverture du score rapide sur un coup de pied arrêté rapide catapulté par un Cledérois dans ses propres filets (10’). A l’issu d’un joli mouvement collectif plein axe, Poullaouec donne deux buts d’avance aux siens. (15’) mais Cléder n’abdique et revient au score par Boutouiller (35e) puis Salaün (60’). Cléder a joué comme l’indique Jean-Louis Méar : « On était venu à Milizac dans l’idée de préparer l’avenir mais on peut avoir des regrets. On a produit du jeu, Milizac aussi. C’était décousu mais agréable à regarder, c’est positif pour l’avenir, la descente en R3 ne sera pas dramatique pour le club. »


C’est vrai qu’en fin de match, Cléder s’est procuré des occasions avec Velly d’un tir qui lèche le poteau (84’) et surtout Kerguiduff qui la joue peut-être trop « perso » et butte sur Salaün (90+3). Milizac a eu aussi de sacrées cartouches avec Moutinho qui reprend un centre de Postec mais son extérieur n’est pas cadré (82’) Ensuite, les rôles s’inversent avec Moutinho qui intercepte une passe de Derrien pour servir Postec qui fait trembler la transversale (88’).

Yohann Boulic, qui a donné de sa personne sur le terrain, lui savoure la belle saison des siens : « C’était un match de fin de saison où les équipes ne sont plus trop en place tactiquement. On mène logiquement au score mais ensuite on a souffert physiquement avec la répétition des matchs. On a aussi chamboulé l’effectif pour assurer la montée de la réserve en R3. On va se concentrer sur la Coupe de Bretagne maintenant. »


Environ 150 spectateurs
Arbitre : Frédéric Lopez
Buts :
Csc (10’), Poullaouec (15’) pour Milizac
Boutouiller (35’) et Salaün (60’) pour Cléder