Le Stade Brestois était grandement diminué avec les absences de Sissoko, Pi, Belaud et Coeff. Les présents au Havre ont tout donné mais ça n’a pas suffi. Les éléments étaient contre Brest ce soir qui perd cette première phase des play-offs (2-0) les armes à la main, avec ses idées mais le football l’a trahi ce soir.

Jean-Marc Furlan a surpris tout le monde ce soir. Alors qu’on attendait une composition avec un 4-2-3-1 ou un 4-4-2, c’est un 4-1-4-1 qui est aligné avec la deuxième titularisation de la saison de Pierre Magnon. Brest a la maîtrise du ballon mais, malheureusement, Charbonnier, après un bon service de Bernard, manque sa volée (7′). Après, la première incursion havraise est chaude car Weber doit renvoyer sur sa ligne une tête de Moukoudi suite à une remise de Bese sur un coup-franc de Ferhat (12′). C’est ensuite au tour de Faussurier de centrer mais c’est aussi au tour de Diallo de manquer sa volée (14′). Autret s’essaie après à une frappe lointaine mais, encore une fois, ce n’est pas cadré (17′).

Le SB29 monopolise le ballon mais n’est pas assez tranchant. Les Normands se contentent de défendre et le font plutôt bien, c’est alors que Fontaine se met en action, il percute entre les lignes et ajuste une splendide frappe hors-de-portée de Larsonneur (38′).

Brest repart fort en seconde période. Un slalom d’Autret est stoppé de justesse par la défense havraise(48′). Dans la foulée, c’est Bain qui empêche Diallo de profiter d’un ballon de Berthomier en commettant une faute avec un pied bien trop dangereux au niveau du visage de l’attaquant breton mais l’arbitre ne bronche pas (49′). Après une frappe trop axiale d’Autret (54′), le vent du boulet passe tout près pour Gastien qui a failli marquer contre-son-camp (57′). Bonnet voit aussi sa frappe passer tout près des buts de Larsonneur (60′). Brest remet le couvert et une belle volée de Faussurier est captée difficilement et en deux temps par Thuram (73′).

Brest jette ses dernières forces dans la bataille et Le Havre contre. Sur l’une des rares sorties normandes (moins de 40% de possession), Gastien tente de revenir sur Ferhat qui lui expédie son coude en pleine face. L’action se poursuit, et, Le Havre, en supériorité numérique dans la surface de réparation double la mise par Bonnet (88′).

Dépassé, l’arbitre ne maîtrise pas son match et celui-ci manque de terminer en pugilat après qu’il ait expulsé Butin, ivre de colère après le deuxième but qui n’aurait pas dû être accordé (90′). Les esprits s’échauffent de plus en plus et Benoît Millot voit encore rouge en expulsant Youga et Furlan (90+1). Le match se termine en eau de boudin mais on peut comprendre la colère bretonne entre le penalty non-accordé à Diallo, la grosse faute qui entache le deuxième but, juste après un jaune ridicule à Charbonnier après un duel contre Thuram, ça en faisait trop pour les Brestois.

Brest quitte les play-offs la tête haute en ayant pratiqué du football, son football. Le Havre s’est contenté de défendre son but, le talent de Fontaine a fait la différence C’était sans doute trop compliqué pour un Stade Brestois aussi amoindri. Du côté finistérien, on regrettera certainement pendant plusieurs jours de ne pas avoir joué cette rencontre avec toutes ses forces vives mais le foot est ainsi, il est parfois injuste et sourit à celui qui lui fait le moins honneur.


Le Havre – Brest : 2-0 (1-0)
Arbitre : Benoît Millot.
13591 spectateurs
Buts :
Fontaine (38′), Bonnet (88′) pour Le Havre
Avertissements :
Mateta (59′)pour Le Havre
Magnon (57′), Castelletto (81′), Charbonnier (88′), Gastien (89′) pour Brest
Expulsions :
Youga (90+1′)pour Le Havre
Butin (90′), Furlan (90+2′) pour Brest
Le Havre : Y. Thuram – Bese, Moukoudi, Bain, Y. Coulibaly – Lekhal – Ferhat (Gory, 90+3′), Youga, J.-P. Fontaine, Bonnet (cap) – Mateta (Moussiti-Oko, 85′). Entraîneur : Oswald Tanchot.
Brest : Larsonneur – Faussurier (cap), Castelletto, Weber, Bernard – Gastien – Autret, Berthomier (Labidi, 70′) – Magnon (Grougi, 60′), Charbonnier, Diallo (Butin, 73′). Entraineur : J.-M. Furlan.