Guipavas a renversé le match à Plouzané après avoir été mené de deux buts mais ça ne suffit pas pour rejoindre le PAC en N3.

On pouvait craindre un Plouzané démobilisé après avoir fêté le titre de champion la semaine passée. Le PAC répond en se mettant rapidement en tête grâce à Tannou (15’) et un doublé de Kerzil (16’, 41’).

De très tranquille, ce match devient un plus chahuté quand, sur une action confuse, Uguen, pour une faute qui semble minime sur Saive, est sanctionné d’un penalty puis d’un carton blanc (44’). Bodériou ne laisse pas passer l’occasion et relance des Gars du Reun qui ont manqué leur première mi-temps (45’) comme l’explique Jim Toullec: « Cette première mi-temps était indigne d’une équipe qui prétendait à jouer la montée. On a montré un autre visage ensuite. On a fait le boulot mais on n’avait pas les cartes en mains. Félicitations à Plouzané, et moi, c’était ma dernière et je voulais terminer « propre » et je remercie les joueurs. Place au nouvel entraîneur. »

David Bouard, qui devrait être le futur coach guipavasien récupère donc une équipe qui sera en R1 mais qui a fait une belle saison. Pourtant, on pense le PAC à l’abri après le beau numéro de Puren qui offre deux nouveaux buts d’avance aux Plouzanéens (62’) mais la seconde période est pour Guipavas.

Un corner rentrant de Salvador (70’), un penalty généreux converti par Calvez (72’) qui s’offre un triplé (82’) permettent aux Gars du Reun de renverser d’une manière incroyable le scénario des débats.

Malheureusement, le Stade Pontivyen étant vainqueur, ça ne suffit pas pour rejoindre le N3 pour lequel Plouzané avait déjà composté son billet mais la fête est un peu gâchée pour Gilles Boulouard : « On met les ingrédients pour mener 4-2 mais j’ai voulu mettre notre jeunesse qui n’a pu jouer comme il le fallait. Mais l’arbitre me gâche la fête, et son manque d’humilité… Je n’aime pas ça. »

La vidéo de joie des Plouzanéens qui fêtent leur double montée

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Environ 200 spectateurs
Arbitre : Jean-François Boutruche
Tannou (15’), Kerzil (16’, 41’), Puren (62’) pour Plouzané
Calvez (7’, 72’ sp, 84’), Boderiou (45’ sp) Salvador (70’) pour Guipavas
Avertissement :
Quéméneur (40’) pour Guipavas
Carton blanc :
Uguen (44’) pour Plouzané