Le Stade Brestois a réalisé deux belles performances face à l’AC Ajaccio (2-0). Déjà, ils ont terrassé leur bête noire, ce qui n’est pas une mince affaire, et, en plus, ils ont confirmé cette saison qu’ils savaient convertir les balles de break.

Même si Francis a régalé vendredi soir, sur le terrain ça n’a pas été exceptionnel en terme de spectacle offensif. La faute à un bon dispositif ajaccien qui a éteint le jeu brestois  jusqu’à ce coup-franc d’Autret converti, comme un attaquant, par Castelletto. Leroy est trop court et s’incline (40e).

Ajaccio ne se montrait pas jusqu’ici, les Corses vont devoir sortir.Finalement, ils ne l’ont pas tant que ça fait, sauf au cours des cinq dernières minutes où Quentin Bernard a sauvé la patrie brestoise en stoppant sur sa ligne une tentative de Mendes (90e).

Finalement, Charbonnier plus discret ce soir, offre le deuxième but à Mayi qui réussit une belle frappe croisée pour sceller un succès brestois (90+3) qui démontre les progrès effectués par les joueurs de Jean-Marc Furlan dans ces matchs décisifs contre des formations en apparence plus faibles.

BREST 2-0 AC AJACCIO
Mi-temps : 1-0. 8457 spectateurs. Arbitre : Florent Batta
Buts. – Brest : Castelletto (40e), Mayi (90+4)
Avertissement.
-Brest : Faussurier (79e)
Expulsion.
– AC Ajaccio : A.Dembelé (90e)
BREST : Larsonneur – Belaud (cap), Castelletto, Weber, Q.Bernard – Belkebla, Ayasse – Faussurier (N’Goma 80e), Autret (Mayi 86e), Court (Butin 73e) – Charbonnier. Entraîneur : Jean-Marc Furlan.
AC AJACCIO : B.Leroy – Hergault, Cabit, Avinel, Choplin – A.Dembelé, Boe Kane (Cavalli 61e), Coutadeur (cap), Tramoni (Gimbert 73e) , M.Youssouf (Zady Sery 61e) – J.Mendes. Entraîneur : Olivier Pantaloni.