Auxerre était venu là avec des ambitions mais elles ont disparues, la faute à Tacalfred, qui a propulsé le corner brestois dans ses propres filets (12e). Dans un match délicat comme celui-ci, les hommes de Jean-Marc Furlan n’en demandaient pas tant.

Peu de choses à signaler dans ce match confus. Un cafouillage aurait pu être mieux maîtrisé par Charbonnier et surtout N’Goma (40′) mais Brest s’en tire bien avec cet avantage.

Juste avant l’heure de jeu, pourtant, tout semble remis en question avec une faute d’Autret sur Féret qui coûte un penalty. Brest avait déjà échappé à la correctionnelle sur une belle ouverture de Mancini que Dugimont n’avait pas suivi (54′).

C’est donc Romain Philippoteaux qui a la responsabilité de remettre les deux équipes à égalité sur ce penalty mais il tente une panenka. Il n’appuie pas assez sa frappe et Larsonneur peut récupérer le ballon pour le maîtriser (58′).

Galvanisé par ce nouveau coup du sort favorable, Brest a dominé la fin des débats mais Charbonnier a été trop imprécis à l’image de son duel avec Michel où il tergiverse trop en oubliant Autret (64′). Ensuite, il est injustement sanctionné d’un avertissement après une sortie du portier visiteur très loin de ses buts (66′).

Finalement, Brest s’impose au bout d’une rencontre extrêmement indécise mais qui fout un sacré coup aux concurrents postés à partir du cinquième rang, occupé par Lens, et désormais distant de dix unités.

Brest – Auxerre : 1-0 (1-0)
9714 spectateurs
Arbitre : Florent Batta.
BUTS :
Tacalfred (csc 12’) pour Brest
Avertissements :
Castelletto (36’), Charbonnier (66’) pour Brest
STADE BRESTOIS : Larsonneur – Henry, Castelletto, Weber, Bernard – Diallo, Belkebla – N’Goma (Battochio 64’), Autret (Ayasse 80’), Court (Butin 90 +’1)- Charbonnier. Entraîneur : J.M. Furlan.
AJ AUXERRE : Michel – Arcus, Bellugou, Tacalfred, Boto – Adeoti (Fomba 55’) – Mancini, Goujon – Feret (Yattara 68’), Philippoteaux (Ketkeophomphone 73’) – Dugimont. Entraîneur : P. Correa.