Giflés 2-5 par Valenciennes, les Brestois ont eu tous les éléments contre eux ce soir. L’arbitrage, la réussite, Brest a complètement loupé sa soirée après une bonne entame. Heureusement, dans le même temps, Lorient a aussi perdu et le Paris FC n’a pas gagné.

Exit la série de dix matchs sans défaite. Pourtant, Brest avait tout bien fait ou presque pendant 25 minutes. Court (7e), Diallo (8e) tentent des frappes mais la plus belle occasion est pour Charbonnier qui tergiverse trop au lieu de frapper plus instinctivement devant Perquis, qui, du coup, à le temps de bloquer l’attaquant breton (21e).

Juste après, Autret se fait tancer par Dos Santos en pleine surface pour une occasion qui avait couté un penalty à Castelletto dans une situation similaire à Châteauroux (22e).

C’était déjà la troisième situation litigieuse qui aurait du déboucher sur un penalty avec une main de Nestor qui contre Charbonnier (13e) et une encore plus flagrante de Ramaré, au sol devant Autret (19e).

Dans la foulée, Valenciennes attaque et Henry effectue un tacle non-controlé sur Ciss. L’avertissement et le coup franc sont logiques mais sur celui-ci, joué en deux temps, Robail décoche une frappe qui traverse la surface finistérienne sans être touché et rentre finalement dans le but de Larsonneur (30e). Masson, peu de temps après, double la mise d’une frappe sèche (37e).

Deux frappes, deux buts. En deuxième période, ça ne s’arrange pas, Chardonnet déviant un tir que Larsonneur repousse dans ses propres filets (57e). L’ancien brestois Raspentino a ajouté aussi un but à cette drôle de soirée (75e).

C’est alors que Brest se réveille avec Charbonnier qui expédie une belle frappe dans la niche (78e) et Chardonnet qui rattrape son erreur avec une tête rageuse qui redonne espoir (85e). Un espoir vite douché par Roudet, visiblement hors-jeu, qui marque le dernier but (88e), dernier acte de la performance catastrophique d’Aurélien Petit au sifflet.

Un supporter brestois de la tribune Arkea s’en agace et descend sur la pelouse pour prendre le drapeau de l’arbitre de touche afin de lui montrer comment l’agiter. Un acte qui peut prêter à sourire mais qui sera certainement lourdement sanctionné par la psycho-rigide commission de discipline de la LFP.

BREST 2-5 VALENCIENNES
Mi-temps : 0-2. 9025 spectateurs. Arbitre : Aurélien Petit
Buts. – Brest : Charbonnier (78e), Chardonnet (85e) –Valenciennes : Robail (30e), Masson (37e), Larsonneur (57e, csc), Raspentino (75e), Roudet (88e)
Avertissements.
-Brest : V.Henry (28e), N’Goma (42e), Court (52e), Belkebla (63e), Charbonnier (78e) –Valenciennes : Raspentino (75e), T.Mauricio (81e)
BREST : Larsonneur – V.Henry, Chardonnet, Weber, Q.Bernard – Belkebla (Battocchio 66e), I.Diallo – N’Goma (Osei Yaw 72e), Autret (cap), Court – Charbonnier. Entraîneur : Jean-Marc Furlan.
Valenciennes : D.Perquis – L.Dos Santos, F.Bong, Nestor, Ciss – Ramaré (Massouema 79e), Masson – T.Mauricio, Roudet (cap), G .Robail (Aloe 90e) – Raspentino (Romil 84e). Entraîneur : Réginald Ray