Le Stade Brestois devra jouer un derby important pour la montée en Ligue 1 à Lorient sans ses supporters. Le Préfet du Morbihan a décidé que les supporters brestois n’avaient pas le droit d’assister à un match de football samedi prochain.

“Sur instruction de la préfecture du Morbihan, aucun supporter brestois ne pourra accéder à l’espace visiteurs au stade Yves Allainmat – Le Moustoir ce samedi 16 mars à 15h pour la rencontre de Domino’s Ligue 2.
 Le parcage visiteurs ne sera donc pas commercialisé pour le derby entre le FC Lorient et le Stade Brestois 29.

Cet arrêté préfectoral concerne également la circulation et le stationnement sur la voie publique périphérique au stade Yves Allainmat – Le Moustoir à toute personne se prévalant de la qualité de supporter du Stade Brestois 29, ou se comportant comme tel (Article 1 de l’arrêté émis par la sous-préfecture de Lorient).”

Voilà ce qu’ont peut lire sur le site officiel du Stade Brestois qui a relayé via un communiqué l’interdiction de déplacement qui frappe ses supporters.

Aucun insigne, aucun vêtement à l’effigie du Stade Brestois ne sera autorisé au Moustoir samedi après-midi. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Comment en est-on arrivé à cette situation?

La semaine passée, les autorités préfectorales ont imposé un transport obligatoire en car depuis Brest avec des horaires de départ et d’arrivée imposés. Les groupes de supporters ont refusé de se plier à ces conditions qu’ils jugent “inacceptables”.

Il faut comprendre que les supporters brestois ne viennent pas tous de Brest. Donc, venir à Brest peut-être contraignant voir impossible pour certains supporters qui ont pourtant coché le jour du derby depuis longtemps sur leur calendrier. Nous sommes aussi dans une situation de proximité régionale et bon nombre de Brestois ont de la famille ou des amis dans le Morbihan ou dans le Sud-Finistère et souhaitent profiter de ce match pour passer la journée avec eux. Quoi de plus naturel?

Certains viennent de la région parisienne, du Nord de la France, ont réservé un train, un avion, et ont parfois même déjà acheté un billet (voyez la situation qui se dessine…) ou habitent tout simplement Lorient. Ces derniers auraient donc du quitter Lorient, se rendre à Brest, prendre le car direction Lorient, assister au match en parcage (attendre que le stade se vide intégralement) et repartir vers Brest pour pouvoir ensuite… rentrer à Lorient…

Samedi, il sera donc interdit de soutenir le Stade Brestois au Moustoir, il faudra vérifier que tout les détenteurs de billets à Lorient n’aient pas une fâcheuse tendance à bouffer les syllap’, ils seraient susceptibles (susseptib’) d’être de dangereux supporters rouge et blanc.

Et finalement, le Préfet du Morbihan qui mettait en avant son manque d’effectifs pour assurer la sécurité des supporters brestois à Lorient, devra déployer encore plus d’effectifs qu’initialement prévu pour bien s’assurer que de vilains méchants brestois n’ont pas bravé leur interdiction de se déplacer pour encourager leur équipe favorite pendant un match de football.

C’est une situation Kafkaïenne et pathétique quand on se rend compte de ce à quoi on réduit les supporters de football, qui, visiblement, ne sont pas des citoyens comme les autres.