Les Plouzanéens ont manqué le coche en première période face à des Plabennecois qui ont dominé le deuxième acte et s’imposent finalement logiquement

Le football va tellement vite. Héros plouzanéen samedi soir en marquant le but de l’égalisation à Plabennec, Raphaël Mourdi n’a pas eu la même réussite le lendemain à Trémaïdic. Son penalty aurait certainement fourni une orientation différente au match mais Mathieu Kervestin est un spécialiste de l’exercice et fait échec au joueur du PAC (28’).

Le match va ensuite basculer comme l’a constaté Benjamin Le Reste : « Les joueurs finissent avec des crampes, c’est donc qu’ils ne trichent pas mais on est dans une spirale négative dont on ne se sort pas. Rien ne tourne en notre faveur, on a ce penalty manqué et puis je pense qu’on doit mener à la pause mais Plabennec a mérité après le repos. »

Effectivement, Plabennec prend le dessus. Si Kerzil arrive à empêcher Abalain de marquer dans un premier temps (53’), il ne peut rien quand il reprend un service de Enzo Henry (69’). Une ouverture du score logique car Madec (56’) et surtout Henry, avec une frappe sur le poteau (54’) avaient mis le PAC sur le reculoir.

Fatigué, Plouzané tentera bien de revenir à l’image de ce dernier coup-franc de Fekir repris juste à côté par El Koubaiti (90+3) mais Plabennec (B) avait besoin de ce succès : « Il fallait le gagner » se réjouit Loïc Plassart « On a quand même eu la maitrise du match. On a pris l’ascendant en fin de première mi-temps. Par contre, on a concrétisé trop tard et on n’a pas assez concrétisé mais Plouzané a été accrocheur et n’a jamais lâché. »

Environ 200 spectateurs
Arbitre : Nicolas Madec
But :
Abalain (69’) pour Plabennec (B)