Les Brestois auraient pu tout perdre face à Lyon, très loin de son standing, mais le courage et l’abnégation de la Team Pirates ont permis aux Finistériens d’arracher le nul (2-2) grâce à un doublé de Yoann Court.

Pour le premier match de la saison sous des conditions automnales, Olivier Dall’Oglio avait décidé de ne rien changer à son onze de départ qui avait rapporté le nul de Bordeaux (2-2).

Brest a été séduisant contre des Lyonnais apathiques mais dont le talent offensif demeure à l’image de Dembélé qui a mis à profit la double perte de balle de Diallo pour crucifier Larsonneur (28e).

Avant ça, Brest avait eu des opportunités mais d’occasion réelle. Finalement, ce but n’assomme pas du tout les Brestois qui se rebellent immédiatement avec le tir croisé de Court, favorisé par l’écran de Charbonnier qui laisse filer pour tromper un Lopes surpris (30e).

Il faut attendre l’heure de jeu pour voir les meilleurs occasions. Larsonneur est réactif pour capter une volée de Tousart contrée malicieusement par Dembélé (62e). Ensuite, Lasne ne choisit pas le cou du pied pour reprendre l’offrande de Charbonnier et son ballon s’envole (67e).

Encore une fois, les joueurs de Dall’Oglio se montrent naïfs avec Belkebla qui se fait prendre le ballon par Tousart au milieu du terrain. Celui-ci lance Cornet qui élimine Castelletto puis se joue de la sortie de Larsonneur qui touche quand même le ballon mais le but est bien là (69e).

Brest paraît bien entamé physiquement dans ces dernières vingt minutes alors que Lyon qui était brouillon jusqu’ici a retrouvé de la sérénité et de l’audace à l’image de ce retourné de Depay juste à côté (77e).

Les Brestois jettent tout de même leurs dernières forces dans la bataille : Faussurier récupère un centre venu de la gauche et talonne pour Court qui reprend la frappe instantanément et trompe à nouveau Lopes sur une frappe précise (86e) !

Ce n’est qu’un nouveau nul pour les Brestois mais c’était face à Lyon. Un Lyon, guère vaillant, certes, mais ce collectif finistérien montre de plus en plus qu’il est au niveau de son défi, le maintien. Avec un peu plus de concentration, la mission pourrait même s’avérer plus aisée que prévu.