Le Stade Brestois était très mal embarqué face à Toulouse mais a totalement renversé le scénario de la rencontre pour signer une victoire en or dans la course au maintien (2-5) !

Les spectateurs de ce Toulouse – Brest ont encore du mal à comprendre le film du match qu’ils viennent de voir. Si on rembobine, on a cru à la très belle affaire quand Yoann Court a profité d’une ouverture lumineuse de Diallo et surtout d’un alignement calamiteux de la défense toulousaine pour aller battre Reynet de près (8e).

Malheureusement, la défense calamiteuse va se transposer devant les buts de Larsonneur, qui par deux fois, voit ses partenaires laisser Diakité marquer deux fois sur deux corners en cinq minutes (16e, 21e). Brest est plongé en plein cauchemar.

Le match est totalement renversé et Brest est dans les cordes mais Toulouse ne parvient pas à tuer le match en marquant ce troisième but.

Cela va tout changer puisqu’en seconde période, Brest prend les commandes de la rencontre alors que Toulouse perd totalement pied.

La révolte brestoise est lancée par le bon centre de Mendy que Charbonnier magnifie par un bijou de reprise de volée entre du Zlatan et du Van Basten, un régal absolu (71e).

Six minutes après, Toulouse n’est pas attentif sur une touche et Mendy sert Cardona qui remet intelligemment à Charbonnier qui ne laisse aucune chance à Reynet pour le 2-3 (77e) !

Il n’y alors plus d’abonné au Stadium, et, après une belle récupération de Faussurier, Hianga Mbock décoche une frappe magnifique qui retombe sous transversale toulousaine pour le premier but de sa carrière professionnelle (79e) !

A cinq minutes de la fin, Charbonnier parachève son œuvre avec une passe décisive en direction de Cardona qui fait à nouveau résonner la barre de Reynet pour un 2-5 historique pour Brest car c’est la première fois que les Brestois marquent cinq buts à l’extérieur en L1 (86e) !

Toulouse a complètement perdu pied alors que Brest semblait tellement vulnérable dans le premier acte. Cette victoire, un rien irréelle, vaut de l’or dans la course au maintien car les hommes d’Olivier Dall’Oglio laissent les Toulousains 13 points derrière eux.

Vidéo de la joie des joueurs et supporters brestois (JS Le Berre)