C’est un véritable naufrage. Comme à chaque fois dans le Gard, Brest a été ridiculisé et repart avec une lourde défaite. Battus 4-0, les Finistériens ont intérêt de se reprendre vite pour ne pas se retrouver dans une situation délicate.

Le Stade Brestois n’arrivait pas à voyager la saison passée, et historiquement se faisait régulièrement secouer à Nîmes. Les absences d’Hérelle et Perraud et le manque de compétition de Charbonnier qui s’est fait opérer le mois dernier, n’ont pas changé ces habitudes dans le Gard.

Après une tête de Landre sur le poteau (7e), Meling transperce la défense bretonne pour servir Denkey en retrait qui ouvre la marque (8e).

La défense finistérienne est aux abois : Philippoteau et Meling se jouent de Belkebla et Charbonnier pour marquer le second but nîmois, le premier du Norvégien en L1 (31e).

Rien ne change en seconde période : Philippoteau est servi par Ferhat pour assurer le 3-0 (69e).

Aux abonnés absents, les Brestois sombrent complètement après l’expulsion sévère de Chardonnet (77e), Faussurier, lui, laisse Moussa Koné aller prendre le meilleur sur Larsonneur, seul au monde cet après-midi (84e).

Défensivement, Brest a été systématiquement dépassé et Duverne a tenté tant bien que mal de colmater les brèches sans être exempté de la mauvaise prestation générale.
Devant, Cardona a paru totalement esseulé avec une prestation transparente d’Honorat et Le Douaron qui a eu toutes les peines du monde à exister.

Il faudra vite démarrer cette saison pour ne pas laisser le doute s’instaurer.

Photo : SB29.com/Gauthier Le Roux